« Le métro s’est encore arrêté ! »

Vous l’avez sûrement remarqué, on entend désormais cette phrase de plus en plus souvent. Ces pannes à répétition et quotidiennes impactent des milliers d’usagers. Mais pourquoi le nombre de pannes du métro toulousain ne cesse d’augmenter ? En voici les causes :

Depuis Janvier 2017, 222 pannes ont été recensées, arrêtant le métro pour des périodes allant de 4 à 10 minutes en général mais pouvant durer jusqu’à plus de 20 minutes. Cependant, non, le métro n’est pas plus en panne que l’année dernière, car en 2016, on comptait 261 pannes sur les 2 lignes de métro toulousaines.

44 rames pendant les heures de pointes

Ces rames fonctionnent en carrousel et ne sont pas indépendantes, donc lorsque l’une des rames a un problème, ce sont toutes les rames de la ligne qui sont impactées.

La faute de Tisséo ?

Un peu, oui. 58% des pannes de Janvier à Septembre 2017 étaient dues à des problèmes internes chez Tisséo. De plus, les travaux de rallongement de la Ligne A ont aggravé la situation : 10 arrêts du métro se sont produits à cause de ces travaux.

Par ailleurs, les usagers du métro sont aussi un peu fautifs, dû aux incivilités, malaises, conflits entre usagers, et aux appels aux forces de l’ordre pour des colis suspects.

Prenons notre mal en patience et espérons d’arriver à l’heure !

Yousra Kerdouchi


EMINEM IS BACK IN THE GAME

Après quatre longues années, Eminem prépare son come-back. S’il reste bien discret quant à la date de sortie de son nouvel album « Revival », le roi du rap devient aussi le roi du buzz ; rendant les fans complètement fous.
Alors voilà un petit récapitulatif des dernières actualités :

« Walk on Water » : le premier morceau diffusé.

Le ton est donné. Pour ce premier extrait de l’album « Revival », Eminem dévoile un single avec Beyoncé. Ce titre, produit par Docteur Dre, symbolise le grand retour du rappeur maintenant âgé de 45 ans. Les textes sont matures, l’instrumentale est simple, la voix de la Queen B est suave : que demander de plus ?
Publiée sur Youtube le 10 novembre, soit vendredi dernier, la vidéo a déjà atteint plus de 16 millions de vues.

Son freestyle Anti-Trump :

Souvenez-vous, c’était le 10 octobre 2017, durant la cérémonie des BET Hip-Hop Awards, qu’Eminem diffuse son clip « The Slim Shady » dans lequel il s’attaque à Donald Trump. À travers cette performance, le rappeur, actuellement toujours en tête des meilleures ventes de rap, qualifie le 45ième président des Etats-Unis de « kamikaze, qui va probablement déclencher un holocauste nucléaire ». Ce n’est pas tout, ce clip fait également passer un ultimatum à tous ses fans : « Tu es un de mes fans et tu le soutiens, c’est la ligne rouge. Tu es pour ou contre ». Alors voilà, coup de gueule ? Coup de communication ? Les deux ? Personne ne sait. Mais une chose est sûre, Eminem sera plus impliqué que jamais dans la vie politique.
On vous rafraîchit la mémoire en un clic :

La rumeur qui a affolé la toile :

Il y a maintenant quelques mois, la rumeur concernant la sortie du neuvième album tant attendu d’Eminem faisait la une des tabloïds. Les fans, déjà à cran, ont dû faire face au plus grand ascenseur émotionnel jamais connu. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ils sont passés de l’excitation la plus totale à l’immense déception. L’auteur de tous ces maux est Denaun Porter – alias Mr Porter – qui avait annoncé en Facebook Live : « Est-ce-que je suis en train de bosser sur le nouvel album d’Eminem ? Non, on a fini. ».
C’était un troll. L’artiste s’est rattrapé dans un article paru le 4 octobre dernier : « Je ne serai jamais la personne qui donnera ce genre d’information […] mais je peux faire le troll ». Il voulait juste « troller les trolls » soit « faire marcher les internautes ».
Voilà comment donner un petit coup de pression supplémentaire aux fans.

Lola Xerri



LA FETE EST FINIE : LE GRAND RETOUR D’ORELSAN

Crédit : Melty

Tous les médias en ont parlé : vendredi 20 octobre Orelsan faisait son grand retour avec son nouvel album La fête est finie : un travail salué par la presse et (comme d’habitude) un festival de punchlines que l’on a voulu découvrir sans plus attendre.

Le rappeur revient plus engagé que jamais

Le rappeur normand, qui a su se démarquer avec ses textes recherchés, avait annoncé son nouvel album avec le titre provocateur et cru Basique où il nous dit nos 4 vérités :
« Les hommes politiques doivent mentir sinon tu voterais pas pour eux (basique) » ; « Cent personnes possèdent la moitié des richesses du globe (simple) » etc.
Après avoir supporté la langue de bois des politiques durant la dernière campagne présidentielle, on reprend les « bases » : “J’ai écrit cet album pendant les élections. Je me disais qu’il y avait plein de trucs qui n’allaient pas. Avec Internet et les réseaux sociaux, on a l’impression qu’on dit tout et n’importe quoi. Alors je trouvais ça ‘fun’ de revenir sur les bases. » explique-t-il au micro d’Europe 1. Il se lasse également du trop-plein de commentaires exprimés à tort et à travers sur les réseaux sociaux comme dans les médias et dont il fait l’objet, comme toute personne publique.
« Le monde est un PMU où n’importe qui donne son mauvais point de vue » – San
Enfin, il évoque sa position en tant que rappeur blanc, pas évidente à assumer dans ce milieu artistique encore très formaté, et à un moment où l’extrême droite a pris de l’ampleur et ravivé des conflits raciaux.
« J’aurais pu sauver la vieille France […], donner aux racistes de l’espoir, mais je fais de la musique de Noir » – Christophe

Un gain de maturité

Aurélien Cotentin a 35 ans, et cela se ressent dans ses titres. Dans La fête est finie il écrit :
« Un jour, tu trouves la Vodka/Red Bull dégueulasse, la musique est trop forte, tu connais aucun son qui passe »
Dans cet album, il prend du recul sur son environnement, donne des conseils avisés, parle de sa célébrité. C’est même la première fois qu’il écrit une chanson d’amour, a-t-il confié vendredi dans Quotidien. Ce qui lui donne l’occasion de tordre le coup aux anciennes polémiques qui avaient frappé en 2009 à l’égard de son titre Sale Pute (et qui lui avait valu un procès de plusieurs associations féministes mais qu’il avait fini par gagner). Dans Paradis, Orelsan se transforme en romantique et s’adresse à sa bien-aimée :
« Je comprends pas pourquoi tu t’inquiètes quand tu prends du poids
Pour moi, c’est ça de pris, ça fait toujours plus de toi »

Orelsan s’assagit et semble prêt à transmettre son expérience. Dans Notes pour trop tard, il nous donne des conseils avisés, ceux que lui-même aurait voulu recevoir :
« T’empêcheras jamais les gens d’parler
Et, comme t’es chelou, y a peut-être moyen que les gens veuillent te frapper
Tu peux faire des pompes, tu peux apprendre à te battre
Mais même musclé, ça fait toujours mal de prendre une droite »

En bon fils de profs, il donne également des conseils d’orientation et nous encourage à vivre nos rêves même s’ils nous semblent difficiles à atteindre :
« T’as juste besoin d’une passion
Donc écoute bien les conseillers d’orientation et fais l’opposé de ce qu’ils diront
En gros, tous les trucs où les gens disent : “Tu perds ton temps”
Faut que tu te mettes à fond dedans et que tu t’accroches longtemps »

→ Le conseil pratique qui pourra vous servir en soirée :

« Quand tu rentres, prends ton ticket de vestiaire en photo »

La petite info toulousaine :

La photo de l’album a été prise tout près de l’IUT : c’est dans le métro toulousain à la station Ramonville qu’Orelsan a choisi de faire son shooting, certainement plus accessible que celui de Paris, comme l’informe Tisséo dans un tweet enthousiasmé.

Avec cet album, Orelsan a encore une fois su montrer son talent tout en se renouvelant, et en seulement trois jours, l’album est déjà certifié disque d’or.

Marie GAIAO



J-27 AVANT L’ARRIVEE DE LA 4G DANS LE METRO DE LA VILLE ROSE !

Vous l’attendiez ? Elle arrive enfin ! La 4G débarque dans le métro toulousain le 10 Novembre 2017 !
La mairie de Toulouse s’est mobilisée pour que les toulousains puissent enfin profiter du réseau dans le métro.

metroCependant, ne l’oublions pas, qui dit 4G dit… conversation téléphonique ! Vous pouvez donc dire adieu à vos seules minutes de tranquillité dans la journée, et bonjour à toutes les personnes sans éducation qui parlent (et parfois crient) au téléphone, comme si elles étaient seules dans la rame. Quelques règles de cohabitation devront donc être instaurées.
Alors s’il-vous plait, ne faites pas partie de cette catégorie d’individus ; ayez un minimum de respect pour votre entourage, et votre entourage vous le rendra !

Mais voyons le bon côté des choses :

Dans quelques jours, il vous sera possible d’écouter votre musique via YouTube, de répondre à vos mails ou à vos SMS, de regarder le dernier épisode de votre série préférée avant d’arriver à l’IUT, ou encore de souhaiter une bonne journée à votre grand-mère !

Fini les longs moments de solitude à nous regarder dans la vitre du métro toulousain, qui d’ailleurs nous grossi, soit dit en passant !
Vous aurez désormais la possibilité de prévenir vos amis d’un (éventuel) retard au premier cours de 09:00h ! Comme c’est pratique !
Allez, patience les geeks, plus que trois semaines à tenir !
© Crédit : milkshakeofideas

Tristan Herment


UN PEU PLUS PRES DES ETOILES

Passionnés d’astronomie, simplement curieux ou admirateur de Thomas Pesquet : ces actualités sont pour vous !
En 2017, la Cité de l’Espace fête ses 20 ans. Eh oui, 20 ans que ce centre culturel de 4000 m2, consacré à l’astronomie, vous fait voyager ! En 2016, vous avez d’ailleurs été un peu plus de 323 000 astronautes en herbe à la visiter !
cité de l'espace
Et même si la fin de l’année approche, les festivités sont bien loin d’être terminées. En effet, à l’occasion du 20ème anniversaire, il vous sera possible, le 15 octobre prochain, d’aller à la rencontre de Thomas Pesquet. Vous savez, l’astronaute Français qui nous a fait voyager avec lui tout au long de son expédition, à bord de Soyouz MS-03, et qui a partagé ses connaissances et ses découvertes avec nous, par le biais des informations, ainsi que ses magnifiques clichés de notre belle planète, vue depuis l’espace.
Mais ce n’est pas tout ; de nombreuses animations et activités vous attendent : vous aurez l’occasion de rencontrer des responsables de missions spatiales, d’échanger avec de grands sportifs ou artistes passionnés d’espace, et d’assister en fin de journée, à la diffusion d’un show vidéo, spécialement créé pour ce jour exceptionnel.
L’évènement, basé sur le partage, est gratuit et demande seulement une inscription sur le site de la Cité de l’Espace.
Attention, les réjouissances ne s’arrêtent pas là ! La semaine qui suit, du 16 au 20 octobre, se déroulera le 30ème congrès mondial des astronautes.
Cité de l'espace
Après Stockholm, c’est la ville rose qui a l’immense honneur d’accueillir cet événement mondialement connu, avec la présence de 100 astronautes et chercheurs internationaux.
C’est une chance et une opportunité pour la Cité de l’Espace, mais également pour vous, qui pourrez suivre en direct, ou en différé, toutes les conférences directement diffusée sur le site de la Cité. Alors ne laissez pas passer la chance d’en savoir un peu plus sur ce qui se passe là-haut, juste au-dessus de vos têtes.
Attention, décollage immédiat, bonne semaine et bonne expédition !
© Crédit : La Cité de l’Espace.

Amélie Grimal



TOULOUSE OUVRE LES FESTIVITES !

Bonjour à tous les étudiants des IUT de Paul Sabatier ! Alors ? Comment c’est passée cette rentrée ? Dans tous les cas, si cette dernière fut douloureuse pour certains, l’équipe Curios’IUT s’est mobilisée pour que vous soyez au courant de l’actu toulousaine !
Cette semaine à Toulouse, c’est le moment de se bouger : fini les soirées cocooning devant la télé à manger des pizzas ! C’est le moment de sortir !

La première actu qu’on vous propose, c’est tout simplement l’arrivée du DJ américain Jeff Mills à Toulouse. Il sera dans la Ville Rose pour trois nouveaux concerts avec l’Orchestre National du Capitole. C’est un contenu plutôt insolite que le DJ américain vous propose : au programme : de la musique techno avec…de la musique classique !
Vous l’attendiez ? Il vient à vous, alors n’hésitez pas à réserver vos places dès à présent !

La deuxième actu, c’est notre préférée : Toulousevous avez toujours rêvés de tomber sur un Flash Mob en vous promenant Place du Capitole ? Comme dans le film « Friends with benefits » avec les acteurs Mila Kunis et Justin Timberlake ? Alors votre rêve est désormais réalisable !
Le Jour de la Danse, c’est l’actu culturelle qu’on vous propose : le 30 Septembre 2017, c’est la danse qui occupera les rues de la Ville Rose.
La place Saint-Georges et la place du Capitole seront les deux lieux incontournables de cet évènement. Pour info, un gigantesque bar sera installé sur la place du Capitole, à bon entendeur, salut !
crédit photo : Auréliane Cléostrate

Tristan Herment & Auréliane Cléostrate


MACRON, BON PRÉSIDENT POUR LES ÉTUDIANTS ?

Le Dimanche 7 Mai 2017, a eu lieu le second tour des élections présidentielles.
Comme vous le savez tous, Emmanuel Macron a été élu Président de la République avec 65,9% des votes face à Marine Le Pen, Présidente du Front National.Pour rappel, en quelques lignes, voici ce que propose Emmanuel Macron pour nous, jeunes étudiants français :

  • Un investissement massif sur les formations, ainsi qu’une réforme profonde de l’apprentissage et de la formation professionnelle.
  • Créer des emplois et diminuer le chômage.
  • Chaque filière du supérieur (L, S, ES, STMG, ST2S…etc.) doit déterminer les pré requis indispensables à l’entrée à l’université.
  • Mettre un terme au numerus clausus pour les études de santé.
  • 20 000 étudiants français doivent effectuer, chaque année, au moins un semestre dans un pays européen.
  • Objectif + 30 000 logements étudiants, en mobilisant les bailleurs sociaux.
  • Création de 100 000 places supplémentaires dans les filières courtes professionnalisantes.
  • Rétablir un service militaire obligatoire d’un mois pour tous les jeunes (hommes et femmes)

CURIOS’IUT voudrait savoir ce que vous, étudiants des IUT Paul Sabatier, pensez de ces résultats.Êtes-vous réellement d’accord avec le programme de notre nouveau Président ?
Pensez-vous qu’un jeune Président de la République, tel qu’Emmanuel Macron, serait plus apte à répondre aux attentes des étudiants ?
Et vous, que voudriez-vous changer ou mettre en place, si vous étiez Président ?

Tristan Herment



EN BREF : TISSEO, LES CHANGEMENTS 2017

Un peu perdu dans les nouveautés transports à Toulouse ? Le CURIOS’IUT vous propose un récapitulatif.

Prix des abonnements :

Depuis quelques années déjà, les syndicats étudiants se battent pour que notre tarif étudiant n’augmente pas. Tisseo étant la société de transport la deuxième moins chère de France, nous continuerons de bénéficier d’un tarif mensuel de 10€ (et annuel de 100€). Il suffira de vous présenter en agence munis de votre carte étudiante pour en bénéficier.
Pour les étudiants boursiers échelon 7, il est possible d’obtenir la gratuité sur justificatif.

Nouvelles lignes de bus :

Les lignes Lineo qui relient l’agglomération toulousaine au centre-ville accueillent trois petites nouvelles en cette rentrée 2017. Ces grandes lignes (déjà existantes) sont optimisées afin d’offrir un plus grand confort et une plus large amplitude horaire.
La L6 reliera Castanet à Ramonville, la L7 reliera Saint-Orens au Cours Dillon et la L8 reliera Gonin à Marengo SNCF.

La 4G dans le métro :

Dès l’automne, l’ensemble du réseau sous-terrain sera couvert par la 4G. Une première en France !

La troisième ligne :

Il faudra attendre 2024 avant que la ligne Toulouse Aerospace Express (TAE) voit le jour. Elle desservira les quartiers de la Côte Pavée, de Bonnefoy et des Sept Deniers, en passant par Marengo SNCF. Elle reliera Colomiers à Labège.

Et le téléphérique ? La ligne B prolongée ?

Le projet du téléphérique a été délaissé au profit du rallongement de la ligne B. En effet, après de longues années de négociations et de débats, la ligne B sera prolongée de deux arrêts jusqu’à l’INPT de Labège où elle correspondra avec la troisième ligne. Pour cela, il faudra attendre 2024 et compter des travaux estivaux de la ligne B, tout comme la ligne A cet été. Le téléphérique qui devait initialement relier l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier ne sera donc pas construit.

Margaux Salesses