Projet de fusion à Toulouse !

Ô étudiants de Toulouse ! Oserai-je dire… Ô  Toulousains ! Comme vous le savez, nous sommes plus ou moins sensibilisés à ce projet de fusion de nos institutions de Toulouse ! Pour la plupart alertés et mal informés ! Ça ne vous dit pas un article pour en parler ?

La fusion de toutes les universités et écoles de Toulouse est un projet qui remonte à plusieurs années. Il concerne pour l’instant : Toulouse 2 et Toulouse 3, INSA et INP.

L’intérêt de cette fusion ? Construire des établissements universitaires qui soient classés à l’échelle européenne et mondiale.

Grâce à ceci, Toulouse disposerait alors de subventions chiffrées à 25 millions d’euros par an. “Une fusion pour atteindre l’excellence” ? Le sens est-il d’aspirer à un projet commun pour offrir à toutes les communautés et acteurs de nouvelles opportunités ?  

Les aspects positifs :

Concernant le diplôme, il ne serait pas décerné par l’Institut National Polytechnique de Toulouse ou l’Université Paul Sabatier III mais par “l’Université” de Toulouse. Ce qui pourrait connoter une valeur plus forte ? Voire de nouvelles opportunités de mobilité pour les étudiants ? Mais pourquoi “ Université ” entre guillemets ?

Concrètement qu’est ce que cela changerait ? D’après l’université fédérale de Toulouse, “rien ne changerait”, les campus actuels persisteraient. Le but est, je cite, tenez-vous bien  “un regroupement au sein d’un grand établissement dont le statut dérogatoire permettrait de conserver une autonomie des membres, à travers le maintien de leur personnalité juridique.” À première vue, assez sympa non ?

 

Seulement, il y a là quelques appréhensions :

Et c’est là que l’on remarque les nombreuses mobilisations ! Hausse des frais de scolarité, asphyxie de budget entre les formations, sélection à l’entrée de toutes les filières, qui sait ce qu’il pourrait advenir ? Pour le syndicat étudiant Unef, le projet “constitue une menace pour nos d’études : économies sur le dos de nos formations, perte du statut d’université pour celui d’établissement dérogatoire qui permettrait de délivrer des diplômes aux frais d’inscription exorbitants…”.

Cette fusion est-elle alors gage d’élitisme de l’enseignement supérieur ?

Après ces quelques détails, on vous invite à vous exprimer ! Pour ou contre ce projet de fusion ?

Flore Grondin


Ho-Ho-Ho : 5 stands à voir au marché de Noël

J-10 avant Noël ! Et qui dit fêtes de fin d’année, dit repas consistants, kilos en trop, températures négatives… et, cela signifie surtout marché de Noël !

Eh oui, chaque année on n’y échappe pas, le marché de Noël est un incontournable. Tout d’abord, pour l’ambiance qui y règne, mais par-dessus tout, pour pouvoir manger et découvrir les stands. Nous sommes allés au marché de Noël, et après une grande réflexion, nous avons réalisé un TOP 5 des stands à voir absolument.

  1. LE STAND DES GUIRLANDES

Le principe est d’acheter des boules de la couleur de votre choix, pour ensuite confectionner votre propre guirlande. C’est une bonne idée de cadeaux à offrir ou même pour chez soi, car chaque guirlande est unique, et que le résultat est simple tout en restant très joli. De plus, le stand est repérable à des kilomètres puisqu’il est totalement recouvert d’une multitude de guirlandes illuminées.

  1. LE STAND DE BONNETS

De rigueur, avec le froid et le mauvais temps ces derniers jours, une jeune fille a installé un stand de bonnets. Leur particularité, mis à part leur design plus que parfait (oui j’ai eu un coup de cœur) est que le pompon du bonnet est interchangeable. Ainsi lors de l’achat d’un bonnet, on vous offre trois pompons de votre choix, que vous pouvez clipser sur votre tête selon vos envies.

  1. LE STAND D’OBJETS EN CUIR

Un stand à admirer… Je suis passée devant celui-ci à de nombreuses reprises et à chaque fois, je n’ai eu d’autres choix que de m’y arrêter… C’est un stand qui présente des objets en cuir tels que des cartables, mais avant tout des carnets. Ces derniers ont une couverture en cuir, avec de magnifiques détails faisant penser à des carnets de voyage, que l’on emporterait pour une aventure… Ce stand en vaut le détour!

  1. LE STAND DES HAMBURGERS “OCCITANS”

Passons maintenant aux choses sérieuses. Je suis venue, j’ai vu, j’ai goûté. Comment parler du marché de Noël sans parler de nourriture ? J’ai décidé de parler d’un seul stand que j’ai testé. Celui-ci vous prépare des hamburgers « occitans ». Ils donnent envie juste à leur noms (en patois), et je peux vous l’assurer, ils sont aussi bons qu’ils en ont l’air. Se balader dans le marché de Noël avec ce burger a juste été un délice. D’autant plus que le prix reste très abordable.

  1. LE STAND DES BALLONS DE RUGBY

Nous y voilà enfin ! L’incontournable à voir cette année, représente à mon avis parfaitement le Sud-ouest… J’ai l’honneur de remettre ce prix à un stand, qui, lisez bien, présente des ballons de rugby tout cuir. Oui, oui. Alors même si le rugby et moi ce n’est pas l’amour fou, j’ai dû rester au moins 30 minutes devant ce stand à regarder ces ballons. Faites-y un détour, ça en vaut la peine !

Voilà pour ce top 5 des meilleurs stands du marché de Noël. Je vous rappelle que ce dernier se situe place du Capitole, jusqu’au 26 décembre, alors ne tardez pas si vous n’y avez pas encore fait un tour !

Sélène Llamas


« Le métro s’est encore arrêté ! »

Vous l’avez sûrement remarqué, on entend désormais cette phrase de plus en plus souvent. Ces pannes à répétition et quotidiennes impactent des milliers d’usagers. Mais pourquoi le nombre de pannes du métro toulousain ne cesse d’augmenter ? En voici les causes :

Depuis Janvier 2017, 222 pannes ont été recensées, arrêtant le métro pour des périodes allant de 4 à 10 minutes en général mais pouvant durer jusqu’à plus de 20 minutes. Cependant, non, le métro n’est pas plus en panne que l’année dernière, car en 2016, on comptait 261 pannes sur les 2 lignes de métro toulousaines.

44 rames pendant les heures de pointes

Ces rames fonctionnent en carrousel et ne sont pas indépendantes, donc lorsque l’une des rames a un problème, ce sont toutes les rames de la ligne qui sont impactées.

La faute de Tisséo ?

Un peu, oui. 58% des pannes de Janvier à Septembre 2017 étaient dues à des problèmes internes chez Tisséo. De plus, les travaux de rallongement de la Ligne A ont aggravé la situation : 10 arrêts du métro se sont produits à cause de ces travaux.

Par ailleurs, les usagers du métro sont aussi un peu fautifs, dû aux incivilités, malaises, conflits entre usagers, et aux appels aux forces de l’ordre pour des colis suspects.

Prenons notre mal en patience et espérons d’arriver à l’heure !

Yousra Kerdouchi


La Coupe de France de Cosplay : L’évènement Geek de l’année

Que vous vous intéressiez de près ou de loin à l’univers Geek, vous avez forcément entendu parler des cosplayeurs. Ce terme définit des personnes qui se déguisent, se costument, se maquillent pour se mettre dans la peau de leurs personnages préférés. Que ce soit dans les jeux vidéos, les films, les séries, les animés… Les cosplayeurs sont libres d’incarner tous les personnages qu’ils désirent.
Certains d’entre vous savent, peut-être, que le week-end dernier se tenait le TGS (Toulouse Game Show) au Parc des Expositions.
Entre test de jeux vidéo, dédicaces d’acteurs ou encore rencontre avec des dessinateurs de comics et de BD, cette édition du TGS était bien remplie. Cependant cette année se détache des autres par le lancement de la première édition de la Coupe de France de Cosplay.
En effet Dimanche, 20 finalistes des 4 coins de la France ont présenté leurs plus belles créations devant le public du TGS et un jury composé de 6 des plus connus cosplayeurs français. A la clé ? Un chèque de 1000€ pour le 1er prix.
Voici quelques photos de finalistes :

cosplay
©Photos – Benoît Rugraff

Le choix fut particulièrement difficile pour les juges, mais il a fallu trancher. C’est finalement Ellebasi Cosplay qui remporte la première place, suivi par Chimeral CosplayArt et Melizeen, qui referment le podium.
Au vu des réactions des différents participants ou encore de l’organisation, on espère bien qu’une nouvelle édition soit envisageable pour l’année prochaine.
Restez connectés !


©Image – Nad Cosplay & Cousu Main

Paula MOREAU


ENTREZ DANS LA MÊLÉE AU PAYS DE L’OVALE

Le Stade Toulousain. Celui qui habiterait Toulouse et ne connaîtrait pas ce club serait soit un « no-life », soit un inculte. Le club est omni présent à Toulouse tous les jours de la semaine et les soirs de matchs. Curios’IUT se devait de les approcher pour vous.

Un club historique à la réputation européenne…

Logo Stade

Club le plus titré de France (19 titres de champion de France, appelés Boucliers de Brennus) et d’Europe (4 sacres européens de la H Cup), le Stade est tombé depuis son dernier titre en 2012, dans une période de disette que les supporters n’avaient pas anticipée et ont peu appréciée.

L’arrivée du nouveau président Didier Lacroix tente de régler ce problème, notamment grâce à une nouvelle approche sportive, ainsi que de réfléchir à une nouvelle manière de regagner des supporters et spécialement des étudiants, très présents dans notre ville rose, afin de faire du stade Ernest Wallon une place forte rouge et noire…

…Se rapprochant des étudiants.

Stade

Les études, c’est bien mais je trouve le sport plus intéressant (mais pas plus important 😉). Et le Stade l’a compris. Fort de son expérience, il s’est tourné vers un public plus jeune : les étudiants de Toulouse. Et pour les convaincre, il a mis en place des offres dédiées pour certains matchs, et spécialement les grandes rencontres. Le but étant de faire du Stade le club de cœur de chaque étudiant. Sont aussi organisés des animations lors de certains matchs, pour en faire de véritables expériences.
Ils ont aussi commencé des programmes de fidélité avec les BDE, fonctionnant sur un système de points, avec des récompenses à la clé ainsi que des prises de paroles. Des opérations spéciales sont par ailleurs prévues pour certains gros matchs comme celui de Lyon, Montpellier et le Racing.
StadePar ailleurs, le Stade a de nombreux partenariats avec les universités et écoles supérieures de Toulouse, notamment avec l’UPS.
Enfin, il ne faut pas oublier que certains joueurs font des études différentes, et le Stade a développé notamment pour le centre de formation des emplois du temps aménagés, pour allier le rugby et les études grâce à un accompagnement spécialisé. Le but étant de former « la tête et les jambes ».
Alors allez le Stade !!

Jean-Philippe Roger


EMINEM IS BACK IN THE GAME

Après quatre longues années, Eminem prépare son come-back. S’il reste bien discret quant à la date de sortie de son nouvel album « Revival », le roi du rap devient aussi le roi du buzz ; rendant les fans complètement fous.
Alors voilà un petit récapitulatif des dernières actualités :

« Walk on Water » : le premier morceau diffusé.

Le ton est donné. Pour ce premier extrait de l’album « Revival », Eminem dévoile un single avec Beyoncé. Ce titre, produit par Docteur Dre, symbolise le grand retour du rappeur maintenant âgé de 45 ans. Les textes sont matures, l’instrumentale est simple, la voix de la Queen B est suave : que demander de plus ?
Publiée sur Youtube le 10 novembre, soit vendredi dernier, la vidéo a déjà atteint plus de 16 millions de vues.

Son freestyle Anti-Trump :

Souvenez-vous, c’était le 10 octobre 2017, durant la cérémonie des BET Hip-Hop Awards, qu’Eminem diffuse son clip « The Slim Shady » dans lequel il s’attaque à Donald Trump. À travers cette performance, le rappeur, actuellement toujours en tête des meilleures ventes de rap, qualifie le 45ième président des Etats-Unis de « kamikaze, qui va probablement déclencher un holocauste nucléaire ». Ce n’est pas tout, ce clip fait également passer un ultimatum à tous ses fans : « Tu es un de mes fans et tu le soutiens, c’est la ligne rouge. Tu es pour ou contre ». Alors voilà, coup de gueule ? Coup de communication ? Les deux ? Personne ne sait. Mais une chose est sûre, Eminem sera plus impliqué que jamais dans la vie politique.
On vous rafraîchit la mémoire en un clic :

La rumeur qui a affolé la toile :

Il y a maintenant quelques mois, la rumeur concernant la sortie du neuvième album tant attendu d’Eminem faisait la une des tabloïds. Les fans, déjà à cran, ont dû faire face au plus grand ascenseur émotionnel jamais connu. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ils sont passés de l’excitation la plus totale à l’immense déception. L’auteur de tous ces maux est Denaun Porter – alias Mr Porter – qui avait annoncé en Facebook Live : « Est-ce-que je suis en train de bosser sur le nouvel album d’Eminem ? Non, on a fini. ».
C’était un troll. L’artiste s’est rattrapé dans un article paru le 4 octobre dernier : « Je ne serai jamais la personne qui donnera ce genre d’information […] mais je peux faire le troll ». Il voulait juste « troller les trolls » soit « faire marcher les internautes ».
Voilà comment donner un petit coup de pression supplémentaire aux fans.

Lola Xerri



8 FILMS A ALLER VOIR EN NOVEMBRE

Après la liste d’octobre, Curios’IUT vous a préparé une liste de huit films à voir en novembre.

Le plus effrayant : Jigsaw

jigsawPremier dans notre liste, Jigsaw est le huitième volet de la saga Saw. Réalisé par Michael et Peter Spierig, il est sorti le 1er novembre en France.
John Kramer, alias Jigsaw est-il vraiment mort ? Ou a-t-il tout simplement disparu ? Et les disparitions étranges sont-elles en rapport avec lui ? Tant de questions qui trouveront leurs réponses dans ce énième film de la saga à succès.

Pourquoi le voir ? Parce que c’est la continuation d’une saga culte, et pour ceux qui en sont fans, c’est une priorité.

geostormLe plus catastrophique : Géostorm

Depuis le 1er novembre 2017, vous pouvez voir le nouveau film de Dean Delvin, Géostorm. Film de science-fiction catastrophique américain, Géostorm aborde le sujet de la modification météorologique par l’homme, qui pourrait s’avérer fatale pour la planète.
En 2019, suite à une série de catastrophes climatiques, les pays du monde se réunissent pour construire un satellite destiné à réguler le climat. Mais cette tentative peut donner naissance à une géo-tempête.

Pourquoi le voir ? Parce que les catastrophes naturelles sont d’actualité.

Le drame français : D’après une histoire vraie

elle

Après le Prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens, D’après une histoire vraie, le roman de Delphine de Vigan connaît la consécration suprême, l’adaptation cinématographique.
Emporté par un duo de choc composé d’Emmanuelle Seigner et d’Eva Green, ce film raconte l’histoire d’une romancière qui, dans une période de page blanche, rencontre une jeune femme qui semble la comprendre.

Pourquoi le voir ? Parce que c’est un drame adapté d’un chef d’œuvre de la littérature française, ce qui est plutôt rare.

foreignerLe film d’action : The Foreigner

Après Ninjago (où il prête sa voix), Jackie Chan revient au cinéma avec un film d’action. Cela raconte l’histoire d’un père, en quête de réponse suite à la mort de sa fille dans un attentat terroriste.
Réalisé par Martin Campbell (Casino Royale), il est sorti le 8 novembre, et associe Jackie Chan à Pierce Brosnan (un des interprètes de James Bond).

Pourquoi le voir ? Non seulement parce que c’est un film avec Jackie Chan, donc il y aura de l’action, mais aussi parce qu’il parle des victimes d’attentats terroristes, qui est une question d’actualité.

Le coup de cœur de la rédac’ : La montagne entre nous

montain between us
Les deux personnages principaux se retrouvent perdus dans la montagne, suite au crash de leur avion. Ils vont devoir s’allier pour survivre. Réalisé par Hany Abu-Assad, il est sorti le 8 novembre, et associe Idris Elba (Thor) à Kate Winslet (Titanic).

Pourquoi le voir ? Parce que c’est un film de crash et de survie, et sait-on jamais, ça pourrait vous arriver.

justice leagueLe blockbuster : Justice League

Le voilà enfin. La suite du très controversé Batman VS Superman. Le film de superhéros destiné à concurrencer Avengers, et un casting 5 étoiles à la clé : Ben Affleck, Gal Gadot, Jason Momoa, Henry Cavill, Ezra Miller et Amy Adams. Il sortira le 15 novembre et verra les personnages de l‘univers DC affronter une armée d’extraterrestres.

Pourquoi le voir ? Parce que c’est une bonne alternative à l’univers Marvel, qui devient de plus en plus envahissant. Parce que c’est la première fois qu’on verra la League Justice au cinéma. Et parce qu’il y a de fortes chances que l’un des personnages soit un de nos acteurs favoris.

Le film d’animation : Coco

coco
Le dernier né de l’univers Disney sortira le 29 novembre et raconte le voyage d’un jeune mexicain dans le monde des morts.

Pourquoi le voir ? Parce que ça changera des habituels Disney Princesses. Et parce que l’association Disney et Pixar donne souvent quelque chose d’intéressant.

au revoir la-hautLe film comique : Au revoir Là-Haut

Un autre chef d’œuvre de la littérature française adapté au cinéma. Il est tiré du roman éponyme de Pierre Lemaitre, qui a obtenu le prix Goncourt 2013.
Deux rescapés des tranchées décident de monter une arnaque dans la France des années folles. Réalisé et écrit par Albert Dupontel, ce film est sorti depuis le 25 octobre et occupe donc une place à part dans notre liste.

Pourquoi le voir ? Parce qu’il aborde le sujet des Gueules Cassées. Parce qu’on est dans le centenaire de la Grande Guerre. Parce qu’il a recueilli de nombreux avis favorables, autant de la part des médias que des spectateurs. Et parce qu’un film comique français vraiment drôle, ça ne court pas les rues.

Alors que vous soyez seul ou accompagné, l’occasion d’aller au cinéma ne manque pas…

Jean-Philippe Roger


LA FETE EST FINIE : LE GRAND RETOUR D’ORELSAN

Crédit : Melty

Tous les médias en ont parlé : vendredi 20 octobre Orelsan faisait son grand retour avec son nouvel album La fête est finie : un travail salué par la presse et (comme d’habitude) un festival de punchlines que l’on a voulu découvrir sans plus attendre.

Le rappeur revient plus engagé que jamais

Le rappeur normand, qui a su se démarquer avec ses textes recherchés, avait annoncé son nouvel album avec le titre provocateur et cru Basique où il nous dit nos 4 vérités :
« Les hommes politiques doivent mentir sinon tu voterais pas pour eux (basique) » ; « Cent personnes possèdent la moitié des richesses du globe (simple) » etc.
Après avoir supporté la langue de bois des politiques durant la dernière campagne présidentielle, on reprend les « bases » : “J’ai écrit cet album pendant les élections. Je me disais qu’il y avait plein de trucs qui n’allaient pas. Avec Internet et les réseaux sociaux, on a l’impression qu’on dit tout et n’importe quoi. Alors je trouvais ça ‘fun’ de revenir sur les bases. » explique-t-il au micro d’Europe 1. Il se lasse également du trop-plein de commentaires exprimés à tort et à travers sur les réseaux sociaux comme dans les médias et dont il fait l’objet, comme toute personne publique.
« Le monde est un PMU où n’importe qui donne son mauvais point de vue » – San
Enfin, il évoque sa position en tant que rappeur blanc, pas évidente à assumer dans ce milieu artistique encore très formaté, et à un moment où l’extrême droite a pris de l’ampleur et ravivé des conflits raciaux.
« J’aurais pu sauver la vieille France […], donner aux racistes de l’espoir, mais je fais de la musique de Noir » – Christophe

Un gain de maturité

Aurélien Cotentin a 35 ans, et cela se ressent dans ses titres. Dans La fête est finie il écrit :
« Un jour, tu trouves la Vodka/Red Bull dégueulasse, la musique est trop forte, tu connais aucun son qui passe »
Dans cet album, il prend du recul sur son environnement, donne des conseils avisés, parle de sa célébrité. C’est même la première fois qu’il écrit une chanson d’amour, a-t-il confié vendredi dans Quotidien. Ce qui lui donne l’occasion de tordre le coup aux anciennes polémiques qui avaient frappé en 2009 à l’égard de son titre Sale Pute (et qui lui avait valu un procès de plusieurs associations féministes mais qu’il avait fini par gagner). Dans Paradis, Orelsan se transforme en romantique et s’adresse à sa bien-aimée :
« Je comprends pas pourquoi tu t’inquiètes quand tu prends du poids
Pour moi, c’est ça de pris, ça fait toujours plus de toi »

Orelsan s’assagit et semble prêt à transmettre son expérience. Dans Notes pour trop tard, il nous donne des conseils avisés, ceux que lui-même aurait voulu recevoir :
« T’empêcheras jamais les gens d’parler
Et, comme t’es chelou, y a peut-être moyen que les gens veuillent te frapper
Tu peux faire des pompes, tu peux apprendre à te battre
Mais même musclé, ça fait toujours mal de prendre une droite »

En bon fils de profs, il donne également des conseils d’orientation et nous encourage à vivre nos rêves même s’ils nous semblent difficiles à atteindre :
« T’as juste besoin d’une passion
Donc écoute bien les conseillers d’orientation et fais l’opposé de ce qu’ils diront
En gros, tous les trucs où les gens disent : “Tu perds ton temps”
Faut que tu te mettes à fond dedans et que tu t’accroches longtemps »

→ Le conseil pratique qui pourra vous servir en soirée :

« Quand tu rentres, prends ton ticket de vestiaire en photo »

La petite info toulousaine :

La photo de l’album a été prise tout près de l’IUT : c’est dans le métro toulousain à la station Ramonville qu’Orelsan a choisi de faire son shooting, certainement plus accessible que celui de Paris, comme l’informe Tisséo dans un tweet enthousiasmé.

Avec cet album, Orelsan a encore une fois su montrer son talent tout en se renouvelant, et en seulement trois jours, l’album est déjà certifié disque d’or.

Marie GAIAO



TV TIME : A VOUS LE POUVOIR DE SPOILER

En pleine période de rentrée des séries, il est difficile de savoir à quel épisode de quelle saison on s’est arrêté et surtout quand va sortir la nouvelle saison.
Alors au lieu de vous faire un calendrier, on vous a trouvé une application iPhone et Android qui vous permet de suivre toutes vos séries. Son nom : TV Time !
Pourquoi c’est cool :

tv time

Avoir un profil personnalisé :

L’application est gratuite. Il vous suffit de rentrer des identifiants, un mot de passe… enfin tout le tralala habituel d’inscription. Une fois cette étape passée, vous sélectionnez toutes les séries que vous avez vues, aimées, pas commencées… Vous vous faites votre petite liste en quelques clics.
Pour chaque série, vous indiquez à quel épisode de quelle saison vous êtes : réservez votre soirée, ça peut être long pour certains.
Petit bonus : l’application convertit le nombre d’épisodes vus en temps passé à regarder des séries. Personne ne vous jugera, promis.

Rester à la page :

« L’épisode est sorti hier, tu ne le savais pas ? » = FINI !
☞ La rubrique « À venir » :
C’est magique : l’application vous alerte à chaque parution d’un nouvel épisode d’une série que vous suivez. Alors, oui, on le précise, si vous n’activez pas les notifications, tout tombe à l’eau.
☞ La rubrique « À voir » :
Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Parfait. Cette rubrique vous fait une liste de tous les épisodes que vous n’avez pas encore regardés ou des séries que vous avez oubliées avec le temps. Alors arrêtez de zapper les programmes TV, vous avez plein de séries à rattraper !à chaud :

Voir les réactions à chaud :

C’est simple, il va devenir votre meilleur ami !
Vous connaissez tous ces GIFs, photos, et autres commentaires bien drôles qui envahissent les pages d’actualité des réseaux sociaux ? Malheureusement, il arrive de tomber sur un tweet ou une image qui vous en dit un peu trop sur un épisode que vous n’avez pas encore vu : c’est l’un des plus puissants sentiments d’impuissance face au web. Vous pouvez directement y avoir accès en fonction de l’épisode que vous avez visionné (on dit bye bye aux spoils).

Rester ouvert aux découvertes :

L’application analyse le type de séries que vous visionnez et vous en propose d’autres semblables. Il n’est donc pas impossible de tomber sur une pépite que personne ne connaît et de partager cette découverte avec vos amis qui vous devrons une reconnaissance éternelle.

Garder une vie privée :

Si on assume tous de regarder de grandes séries telles que Game Of Thrones, The Walking Dead, Narcos et autres, il n’en est pas de même pour les séries visionnées en secret. Tous les internautes de l’application ont accès à votre profil, et voient donc toutes les séries que vous visionnez. Heureusement, il y a un moyen de suivre une série sans qu’elle ne s’affiche sur votre espace personnel. On en a tous au moins une, alors respirez un grand coup, cachez tout ça et continuer de vous faire plaisir.

Lola Xerri