Films, popcorns et bonbons à volonté

18h, fin de journée. Vous rentrez dans votre coquet petit studio de 10 m², enlevez vos chaussures, préparez de quoi grignoter devant votre série.

Et là, c’est le drame. Vous prenez conscience que vous êtes à jour dans toutes les séries que vous regardiez jusqu’à présent, et qu’il n’y en a plus aucune dans votre liste « à regarder », et y en a marre de regarder à chaque les mêmes ! Encore une fois, nous sommes toujours prêts à vous aider face à l’adversité. C’est pourquoi nous vous avons concocté un petit programme. Et pas des moindres !

 

5 programmes originaux à regarder sur Netflix :

Las chicas del cable :

Nous ne pouvions pas vous parler de Netflix sans vous suggérer une série. Las Chicas del Cable (ou les Demoiselles du Téléphone pour les germanistes) relate la vie d’une femme dans les années 1920, qui pour échapper à la prison, doit jouer les agents doubles dans une entreprise téléphonique. Outre le fait qu’elle soit marquée par de nombreux rebondissements, cette série permet de comprendre la place des femmes dans la société dans l’entre guerre et de prendre conscience des combats qui ont été menés jusqu’à aujourd’hui.

Le petit plus : en la regardant en VOSTFR, vous aurez l’impression au bout de deux épisodes d’être natif espagnol !

Les tribulations de Phil :

Humour, découverte et gastronomie sont à l’honneur.

Sous forme d’une série documentaire, nous pouvons suivre Phil, un américain qui relie ses deux passions : manger et voyager. Ainsi il découvre les quatre coins du globe grâce aux plats traditionnels de chaque pays, de chaque ville. Non seulement à la fin d’un épisode vous désirez découvrir ladite destination, mais en plus de cela vous avez faim !

On vous l’accorde, la thématique n’est pas originale, mais le personnage que nous suivons est très attachant, et nous donne l’envie de faire de le suivre.  

Une série qui fait rêver lorsque nous sommes dans notre lit, à devoir réviser le partiel du lendemain.

Good Girls :

C’est une série américaine qui met en avant trois copines, l’une est une mère célibataire, la seconde est une mère au foyer à la Desperate Housewives et la dernière est une femme dont l’un de ses enfants est atteint d’une maladie grave. Un soir, après trois verres de vins et des monologues sur leur problèmes d’argent, elles décident sur un coup de tête de braquer un supermarché. Seulement, tout ne se passe pas comme elles l’avaient imaginées… affaire à suivre.

A suivre :

Une série de reportages courts (20 minutes environ) qui traite de faits de société. Notamment le premier épisode est sur le phénomène de l’ASMR. Les journalistes nous présentent un point de vue bien différent de celui que l’on peut avoir dans les reportages plus traditionnels, et nous instruit de façon très ludique et intéressante.

Sélène Llamas

DES RÉDUCTIONS QUI FACILITENT LA VIE…

On dit que pour certains, le shopping est un antidépresseur. Pour d’autres, cela reste un plaisir, pour décompresser entre deux heures de boulot intensif.

Lorsqu’on est étudiant, les fins de mois sont parfois difficiles. On a envie de se faire plaisir, mais l’argent n’est pas toujours au rendez-vous. On voit alors passer sous le nez une bonne affaire, et on la regrettera par la suite… Ou alors, on l’achète quand même, mais on est empli d’une culpabilité monstre, et notre compte en banque ne nous le pardonnera pas.

Mais peut-être pourrions-nous enfin arrêter de culpabiliser ?
Cet article ne vous aidera pas à arrondir vos fins de mois, mais vous fera économiser un peu d’argent, tout en vous faisant plaisir ! Voici deux applications de réductions intéressantes, pour vous aider dans vos emplettes sur Internet :

Wanteed© Crédit : Logo Wanteeed

Wanteeed est une extension de navigateur, à télécharger sur votre ordinateur. Elle est téléchargeable directement sur le site, et ne nécessite pas d’inscription.
Lorsque vous visitez le site-web d’un magasin et que vous désirez acheter un produit, le site vous informe d’une possible obtention d’un code promo, via Wanteeed ; il vous suffira alors d’activer les recherches de réductions sur le site ! Rien de plus simple !
Petite précision, cependant : il n’y a pas de réduction à chaque fois que vous vous rendez sur le site, et tous les magasins ne se prêtent pas au jeu. Ne soyez donc pas déçu si vous n’en avez pas sur le moment, et n’hésitez pas à les activer à chaque passage, pour les sites qui y participent !

Quelques exemples de magasins où il est possible d’activer une recherche de réduction : Fnac, Sephora, EasyJet, Nike, ASOS… Sinon, à vous d’activer Wanteeed, et de vérifier !
Plus d’informations sur leur site : https://wanteeed.com/

igraal© Crédit : Logo iGraal

iGraal est une application, permettant de faire des économies, puisqu’ils vous remboursent une partie de vos achats. Il y a aussi des codes promo, qui vont pouvoir vous faire accumuler des bons de réductions, vous permettant d’économiser toujours plus !
Il vous suffit alors d’installer l’application sur votre téléphone, de faire vos achats en ligne, et vous recevrez votre cashback directement via votre compte iGraal, après la validation de l’achat sur votre site de prédilection.
Il y a parfois des offres avec des magasins partenaires, qui offrent des cashback encore plus intéressant ! Par exemple, le site lastminute.com organise une grosse remise avec 50% de cashback, jusqu’au 28 octobre. Donc, si vous désirez vous offrir un petit voyage tous frais payés jusqu’en Australie ce week-end, c’est tout bénef’ ! (bon peut-être pas à ce point…)

Quelques exemples de magasins où il est possible de profiter du cashback : Fnac, ASOS, Zalando, SFR, Yves Rocher, SNCF… Et plein d’autres encore !
Si vous désirez plus d’informations, visitez le site, et inscrivez-vous (c’est gratuit !) : https://fr.igraal.com/

Maintenant que vous êtes dans la confidence, vous avez toutes les bonnes raisons pour en profiter !

Carla Martinelli


TOOGOODTOGO

Vous avez un petit budget, et vous avez envie de vous faire plaisir ? On a trouvé la solution. Son nom : « TooGoodToGo ». Sa devise : « Un geste pour la planète, un repas dans ton assiette ! ».

On a tous déjà entendu cette fameuse phrase : « Ne gaspille pas, finis ton assiette » et honnêtement, les deux petits pois qui se battent en duel sous vos yeux, n’ont pas un grand pouvoir dans la lutte anti-gaspillage. Cependant, c’est toujours bien d’éviter de jeter ses restes et de participer, ne serait-ce qu’un peu, à la préservation de notre tendre planète.
Alors, on a trouvé une application qui mène cette lutte sans vous contraindre à quoi que ce soit.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Tout commence en 2015 : alarmée par les chiffres concernant le gaspillage (10 millions de tonnes de produits alimentaires gaspillés tous les ans en France, oui oui c’est beaucoup !), Lucie Bash, la fondatrice, a donc décidé de créer cette application permettant aux citoyens de récupérer à petit prix, les invendus des commerçants à proximité.
Depuis, TooGoodToGo s’est étendue dans toute la France – notre chère ville y compris – et commence à conquérir l’Europe avec un principe innovant et écologique, qui participe au développement durable.

« Oui mais ça coûte combien ? »

: on y arrive, un peu de patience…
On le sait, vous êtes étudiants, et tout comme nous, il est difficile de se faire plaisir sans grincer des dents, en s’imaginant l’état de votre compte en banque. Alors voilà de quoi vous rassurer : les prix sont très abordables, et dépassent rarement les 6€ ; donc respirez un grand coup et continuez de lire, ça va vous plaire.

Le principe :

  1. Est-il nécessaire de vous dire qu’il faut télécharger l’application ?
  2. Vous vous inscrivez : petit pseudo, adresse e-mail, numéro de téléphone et tout le tralala habituel.
  3. Les catégories : il est possible de n’en sélectionner aucune, mais on vous propose de choisir le style de votre commande : « Repas », « Sucré », « Epicerie » et « Régime spécifique ». Tout est là pour vous satisfaire.
  4. La géolocalisation vous propose les commerces à proximité, leurs disponibilités, les prix et les heures de collecte : le choix vous appartient. Veillez cependant à respecter les horaires, car il serait dommage de vous retrouver seul et triste devant la vitrine avec une pancarte « Fermé ».
  5. Une fois décidé, il ne reste plus que le paiement : par carte ou par PayPal. Bonne nouvelle : comme c’est vous qui vous déplacez pour aller chercher votre commande, il n’y a aucun frais de livraison !
  6. Quand c’est l’heure, vous vous levez et allez récupérer votre commande directement chez le commerçant : merveilleux !

Petit bonus : même s’il y a des descriptifs des produits, cela vous donne seulement une idée de ce que l’on peut trouver dans la portion. Le principe de TooGoodToGo est justement de proposer des « box surprises », qui permettent de changer de l’ordinaire et de découvrir de nouveaux produits.
Pas de panique, si jamais ce que vous donne le commerçant ne vous correspond pas, vous pouvez toujours demander à changer en fonction de ce qui lui reste !
Pour faire bref, vous vous transformez en héros anti-gaspillage, tout en vous régalant avec un repas (ou un encas) économique, non constitué de pâtes ou de riz (oui on vous connaît, on est tous dans le même cas). L’application est disponible sur IPhone et Androïd : donc aucune excuse n’est acceptée et en plus, l’interface est très facile d’utilisation !

Lola Xerri


L’OVER PASS

Logo d'Over Pass
Pensé en 2014 et développée depuis 2015, par Thomas Mayeul, encore étudiant toulousain à cette époque, l’Over Pass est de retour pour la saison 2017/2018 avec un nouvel avantage incontournable : la carte qui était à 5 euros passe désormais à 1 euro à vie. Un bon point pour les étudiants, qui en sont quand même les principaux utilisateurs !

A quoi ça sert ?

Les étudiants vont pouvoir se tourner vers des entreprises plus locales, plutôt que de se ruer vers les grandes chaînes de restauration rapide, connues pour leurs prix plus abordables.
Ainsi, vous pouvez, par exemple, bénéficier d’happy hour illimitée, de 20% de réduction sur une entrée ou encore de tarifs réduits, si vous êtes en groupe, ou pas.

Où se trouvent les réductions ?

Les établissements participants sont essentiellement concentrés en centre-ville, au niveau de Jean Jaurès, du Capitole et des Carmes, mais il y en a un peu partout en ville.
Il y en a également au niveau de Labège et de Ramonville, notamment au Bowling.

Où peut-on se procurer cette carte ?

La carte s’achète en centre-ville, au métro de Jean Jaurès, à la boutique de bonbon Izzgoog, pour la modique somme d’un euro à vie. Il est également possible de se la procurer dans certains BDE, même si elle n’est pas (encore) disponible à l’IUT.
Alors, à ce prix, ce serait dommage de s’en priver !
Pour voir dans quels établissements sont valables l’Over Pass, consulter le site ou rendez-vous sur le Facebook de l’organisation

Carla Martinelli



EN BREF : TISSEO, LES CHANGEMENTS 2017

Un peu perdu dans les nouveautés transports à Toulouse ? Le CURIOS’IUT vous propose un récapitulatif.

Prix des abonnements :

Depuis quelques années déjà, les syndicats étudiants se battent pour que notre tarif étudiant n’augmente pas. Tisseo étant la société de transport la deuxième moins chère de France, nous continuerons de bénéficier d’un tarif mensuel de 10€ (et annuel de 100€). Il suffira de vous présenter en agence munis de votre carte étudiante pour en bénéficier.
Pour les étudiants boursiers échelon 7, il est possible d’obtenir la gratuité sur justificatif.

Nouvelles lignes de bus :

Les lignes Lineo qui relient l’agglomération toulousaine au centre-ville accueillent trois petites nouvelles en cette rentrée 2017. Ces grandes lignes (déjà existantes) sont optimisées afin d’offrir un plus grand confort et une plus large amplitude horaire.
La L6 reliera Castanet à Ramonville, la L7 reliera Saint-Orens au Cours Dillon et la L8 reliera Gonin à Marengo SNCF.

La 4G dans le métro :

Dès l’automne, l’ensemble du réseau sous-terrain sera couvert par la 4G. Une première en France !

La troisième ligne :

Il faudra attendre 2024 avant que la ligne Toulouse Aerospace Express (TAE) voit le jour. Elle desservira les quartiers de la Côte Pavée, de Bonnefoy et des Sept Deniers, en passant par Marengo SNCF. Elle reliera Colomiers à Labège.

Et le téléphérique ? La ligne B prolongée ?

Le projet du téléphérique a été délaissé au profit du rallongement de la ligne B. En effet, après de longues années de négociations et de débats, la ligne B sera prolongée de deux arrêts jusqu’à l’INPT de Labège où elle correspondra avec la troisième ligne. Pour cela, il faudra attendre 2024 et compter des travaux estivaux de la ligne B, tout comme la ligne A cet été. Le téléphérique qui devait initialement relier l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier ne sera donc pas construit.

Margaux Salesses