Le Challenge de la Pub 2018

“Ici Albert, reporter”… Ayant été bénévole au challenge de la Pub/Com, j’ai pu agir dans l’ombre des backstages… L’organisation n’était pas une mince affaire mais superbement bien gérée par nos étudiants de deuxième année (dans le cadre d’un projet tuteuré) ! Les félicitations sont donc de rigueur pour Lou Regis, Sophie Ludwiczak, Alexandra Cornu et Estelle Tournie, qui, je cite, étaient “toujours souriantes et agréables avec les étudiants”. Elles ont en effet su gérer à la perfection les problèmes de lettres de ballons, de tapis rouge et de management des bénévoles.

Pour vous recontextualiser la chose… Le Vendredi 23 Mars 2018, l’IUT Paul Sabatier accueillait en son sein l’organisation du challenge de la Com/Pub. Cette compétition étant dédiée aux 2èmes années de DUT Information Communication, options Com et Pub, nous avons eu l’honneur d’accueillir 12 IUT de France (13 comptabilisant Toulouse).

Concernant le challenge, l’accueil des IUT a débuté à partir de 8h (7h30 pour les lève-tôt), les équipes se sont succédées la journée et l’annonce des résultats à 19h passée, a clôturé la journée.
Journée qui fut rude pour certains IUT qui ont dû faire face à de longs trajets en carrosses au détriment de voyages aériens (compagnies alors en grève).

Pour ceux qui ne connaissent pas ou mal l’intérêt de ce challenge, les étudiants d’InfoCom option Com et pub concourent tout d’abord à l’échelle locale, puis le groupe d’étudiants sélectionné affrontera les autres IUT sur le plan national. Ceux-ci se penchent sur une problématique, émise par un commanditaire et, proposent plan et stratégie de communication. C’est l’occasion de mettre l’enseignement IUTien d’autant plus en pratique et d’aiguiser son analyse pratico-critique.

En l’occurrence, cette année, le commanditaire était Gerlinéa. Faisant face à une perte de vitesse de vente de ses produits, les étudiants ont pu s’exprimer sur les nouvelles politiques de communication à adapter. Il était question d’aborder des problématiques plutôt actuelles telles que la transformation digitale, les réseaux sociaux, les partenariats avec les agents d’influence ou même la nouvelle image de marque à adopter (afin de se dédouaner de la minceur, valeur phare véhiculée par Gerlinéa).

Ce Vendredi dernier a donc été l’occasion, si bien de rencontrer des étudiants nordistes que d’entendre toute la créativité de ces derniers. Les jurés qui ont eu la lourde tâche de départager les différentes équipes étaient Ludovic Craissac, Roxanne Fouquet, Benjamin Bloch, Agnès Brunet-Desarnaud et Camille Passot (de quoi stimuler une véritable atmosphère professionnelle)…

Ces derniers ont donc désigné l’IUT de Caën comme gagnant de cette édition du Challenge de la Pub. Il organisera donc le challenge, l’année prochaine, pour la promotion 2019.
Seulement…. vous pouvez d’ores et déjà trembler puisque nos étudiants se feront un plaisir de récupérer le prix…

Pour conclure, voici mon Top 5 Tweets, relevés grâce au hashtag #cdlp2018, enjoy!

5. Ça ne chôme pas en InfoCom…

4. Et oui ! Nous aussi on veut les mêmes feeds !

3. Le fameux tweet réutilisé par un membre du jury lors des questions…

2. Séduire LI-TTÉ-RA-LE-MENT la cible…

1. Qui a dit que l’idée de garde du corps était effrayante ?

Flore Grondin


J-27 AVANT L’ARRIVEE DE LA 4G DANS LE METRO DE LA VILLE ROSE !

Vous l’attendiez ? Elle arrive enfin ! La 4G débarque dans le métro toulousain le 10 Novembre 2017 !
La mairie de Toulouse s’est mobilisée pour que les toulousains puissent enfin profiter du réseau dans le métro.

metroCependant, ne l’oublions pas, qui dit 4G dit… conversation téléphonique ! Vous pouvez donc dire adieu à vos seules minutes de tranquillité dans la journée, et bonjour à toutes les personnes sans éducation qui parlent (et parfois crient) au téléphone, comme si elles étaient seules dans la rame. Quelques règles de cohabitation devront donc être instaurées.
Alors s’il-vous plait, ne faites pas partie de cette catégorie d’individus ; ayez un minimum de respect pour votre entourage, et votre entourage vous le rendra !

Mais voyons le bon côté des choses :

Dans quelques jours, il vous sera possible d’écouter votre musique via YouTube, de répondre à vos mails ou à vos SMS, de regarder le dernier épisode de votre série préférée avant d’arriver à l’IUT, ou encore de souhaiter une bonne journée à votre grand-mère !

Fini les longs moments de solitude à nous regarder dans la vitre du métro toulousain, qui d’ailleurs nous grossi, soit dit en passant !
Vous aurez désormais la possibilité de prévenir vos amis d’un (éventuel) retard au premier cours de 09:00h ! Comme c’est pratique !
Allez, patience les geeks, plus que trois semaines à tenir !
© Crédit : milkshakeofideas

Tristan Herment


EN BREF : TISSEO, LES CHANGEMENTS 2017

Un peu perdu dans les nouveautés transports à Toulouse ? Le CURIOS’IUT vous propose un récapitulatif.

Prix des abonnements :

Depuis quelques années déjà, les syndicats étudiants se battent pour que notre tarif étudiant n’augmente pas. Tisseo étant la société de transport la deuxième moins chère de France, nous continuerons de bénéficier d’un tarif mensuel de 10€ (et annuel de 100€). Il suffira de vous présenter en agence munis de votre carte étudiante pour en bénéficier.
Pour les étudiants boursiers échelon 7, il est possible d’obtenir la gratuité sur justificatif.

Nouvelles lignes de bus :

Les lignes Lineo qui relient l’agglomération toulousaine au centre-ville accueillent trois petites nouvelles en cette rentrée 2017. Ces grandes lignes (déjà existantes) sont optimisées afin d’offrir un plus grand confort et une plus large amplitude horaire.
La L6 reliera Castanet à Ramonville, la L7 reliera Saint-Orens au Cours Dillon et la L8 reliera Gonin à Marengo SNCF.

La 4G dans le métro :

Dès l’automne, l’ensemble du réseau sous-terrain sera couvert par la 4G. Une première en France !

La troisième ligne :

Il faudra attendre 2024 avant que la ligne Toulouse Aerospace Express (TAE) voit le jour. Elle desservira les quartiers de la Côte Pavée, de Bonnefoy et des Sept Deniers, en passant par Marengo SNCF. Elle reliera Colomiers à Labège.

Et le téléphérique ? La ligne B prolongée ?

Le projet du téléphérique a été délaissé au profit du rallongement de la ligne B. En effet, après de longues années de négociations et de débats, la ligne B sera prolongée de deux arrêts jusqu’à l’INPT de Labège où elle correspondra avec la troisième ligne. Pour cela, il faudra attendre 2024 et compter des travaux estivaux de la ligne B, tout comme la ligne A cet été. Le téléphérique qui devait initialement relier l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier ne sera donc pas construit.

Margaux Salesses