Coupe de monde de football 2022 : désastre écologique, désastre humain

Moment attendu par les fans de ballon rond, la coupe du monde de football 2022 a commencé le dimanche 20 novembre au Qatar. S’il s’agit d’un moment fort dans la vie de chacun, cette année beaucoup ont décidé de boycotter cet événement (#BoycottQatar22). Dans cet article, nous t’expliquons pourquoi.

Un désastre écologique

Depuis quelques années, nous faisons face à une crise écologique. Face au dérèglement climatique, le monde change. Si nous restons inactifs face à ces changements, ce sont nos vies qui en pâtiront. Nombreuses sont alors les organisations qui œuvrent à protéger la terre ainsi que nos vies. Des actions que la Fédération internationale de football ainsi que le Qatar ont décidé de ne pas suivre.

Alors que la compétition a été décalée en fin d’année pour éviter les périodes de fortes chaleurs, des systèmes de climatisation géants ont tout de même été installés. Quant à celles et ceux qui ont travaillé pendant dix ans sur la construction des infrastructures nécessaires à l’événement, iels n’avaient apparemment pas le droit à ce confort. Et même si ce n’est pas le seul cas de climatisation de stades, il faudrait, comme Russell Seymour, PDG de BASIS (Association Britannique pour le Sport Durable), se préoccuper du  « message véhiculé ».

Un désastre humain

Même si l’enjeu sportif peut être enthousiasmant pour certain.e.s, un scandale vient
entacher l’évènement de cette année. Ce ne sont pas moins de 6 500 ouvriers qui ont perdu la vie en l’espace de dix ans, en participant pour la majorité, à la construction des infrastructures allant accueillir les joueurs et les spectateurs (stades, hôtels, aéroports,
routes…).

Un chiffre déjà alarmant et qui pourrait s’avérer plus important étant donné le manque de données exactes provenant de certains pays comptant des ressortissants travailleurs au Qatar. Si beaucoup d’entre eux avaient quitté leur terre d’origine dans l’espoir de mieux s’en
sortir, c’est une réalité tout autre et bien déchirante à laquelle il a fallu se confronter.

À cela s’ajoutent les polémiques de corruption dont le Qatar serait accusé. Ce n’est donc pas un, mais plusieurs scandales qui viennent participer à l’événement tant attendu.

N'hésitez pas à partager ou à nous suivre sur les réseaux !