LA NUIT EUROPÉENNE DES MUSÉES A TOULOUSE

Le Samedi 20 mai 2017 s’est déroulée la 13 ème édition de la nuit européenne des musées. Nous nous sommes rendus sur place pour voir ce que nous offraient les musées de la ville de Toulouse.
Nous avons débuté la soirée au Muséum d’Histoire Naturelle où nous avons été accueillis par le personnel du musée qui arborait… des masques de chat. Et pour cause, à l’occasion de l’exposition temporaire sur les chiens et les chats, le musée a proposé aux visiteurs de partir à la recherche de chats cachés tout au long du parcours, spécialement plongés dans la pénombre. A la clé, le gagnant, tiré au sort, a eu droit à une nuit privatisée au musée, en famille ou entre amis.
Cette nouvelle manière de visiter le musée a principalement attiré les familles. Mais on pouvait également croiser de nombreux jeunes adultes. Le brouhaha permanent, présent dans le musée, donnait à l’ensemble un aspect convivial.
Initiative intéressante: le musée a mis à contribution des élèves du collège Émile Zola qui ont réalisé de la médiation autour de la baleine. Le squelette suspendu au-dessus de nos têtes, nous avons ainsi découvert l’histoire du squelette et le mode de vie de la baleine.
Nous avons interrogé les élèves qui nous ont expliqué que ce projet avait déjà été réalisé l’an dernier et qu’ayant remporté du succès, il s’est réitéré cette année. Ils sont plutôt satisfaits de cette expérience.
La soirée s’est poursuivie au musée des Augustins où les visiteurs ont pu découvrir les œuvres d’une manière plutôt spéciale. En effet, pour l’occasion, le musée a réalisé un partenariat avec les siestes électroniques qui ont plongé l’ensemble du musée dans une ambiance musicale aux sonorités planantes. Des sièges et des poufs étaient placés dans toutes les salles du musée et le cloître était éclairé par des lanternes et des bougies.
Tout comme le muséum, le musée des Augustins a mis à contribution des élèves de 6 ème , du collège Hubertine Auclert, cette fois-ci, qui ont réalisé des masques en carton, inspirés de la sculpture de Saint Michel terrassant le démon, datant du XVème siècle. Les visiteurs pouvaient se photographier en portant ces masques.
Les élèves avaient également réalisé des sculptures en argile et peint des chimères.
Pour finir la visite du musée, nous sommes montés à l’étage où sont exposés de nombreux tableaux, et nous avons assisté à un atelier de danse. Après 15 minutes d’échauffement, les visiteurs volontaires ont réalisé une chorégraphie de danse contemporaine, en reprenant les positions représentées sur l’un des tableaux de la salle. Charge aux spectateurs de deviner de quels personnages il s’agissait.
Pour finir la soirée, nous nous sommes rendus au musée Saint Raymond où nous avons été accueillis par un artiste de cirque, suspendu à une chaise dans la cage d’escalier. En montant au 1 er étage, nous avons profité d’un concert de guitare réalisé par un artiste qui avait le visage peint de blanc, faisant écho aux bustes exposés dans la salle.
Puis des intervenants ont mimés les reliefs représentant les travaux d’Hercule, qui sont exposés de manière permanente dans le musée.
Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’assister à la nuit européenne des musées, sachez qu’elle vous propose une manière originale et vivante de découvrir les différentes œuvres exposées.
Alors même si vous n’êtes pas amateur de musées, essayer d’aller y faire un tour l’an prochain. Vous pourrez avoir des surprises.

Séverine THEME



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *