BDEs et passation de pouvoir : de la foudre à la luxure

L’heure du règne du BDE Zeus touche bientôt à sa fin. Si vous deviez jusqu’à présent vous protéger du ciel et de la foudre, maintenant ce sont des ténèbres du BDE Vice qu’il vous faudra vous méfier ! Nous avons donc interviewé Emma, la présidente du nouveau BDE. Bienvenue à vous, vicieux, vicieuses et bonne lecture !

Pourquoi avoir fait ce choix de thème : un BDE VICE ?

L’idée c’était vraiment de trouver quelque chose qui plairait à tout le monde, pas quelque chose dont tout le monde parle en permanence, quelque chose d’original. On est partis sur l’idée des sept péchés capitaux pour que la vie étudiante vive et pour mettre un peu de péchés dans une période où on gagne en liberté et en assurance.

Quels sont vos projets à venir ?

En ce qui concerne nos projets, c’est un peu compliqué. On ne sait pas trop ce qu’on aura le droit de faire ou non donc on croise vraiment les doigts pour pouvoir faire un maximum de choses et passer une bonne année. On a tout détaillé dans le programme sur le compte de campagne (@bde.vice). On prévoit les « basiques », c’est-à-dire la journée d’intégration, la soirée parrain/marraine, le week-end d’intégration bien évidemment, mais aussi un barathon, une journée au ski et le gala de fin d’année. Notre petite particularité c’est qu’on réserve 7 soirées ou 7 journées destinées aux péchés capitaux : la soirée d’intégration pour la gourmandise, Halloween avec la colère, une soirée Noël/Santa Secret pour l’avarice, l’orgueil pour le Nouvel An, la Saint Valentin c’est la luxure comme on peut s’en douter, la paresse pour le carnaval et l’envie pour la soirée inter-IUT.

On a entendu parler d’une soirée récemment avec le BDE Zeus. Raconte-nous !

Alors il n’y a pas encore eu de passation officielle entre les deux BDE mais ça ne saurait tarder ! On s’était tous fait tester avant parce qu’on est le BDE du péché mais on n’est pas non plus irresponsables ! Et en ce qui concerne la soirée en elle-même, c’était trop cool, on a pu faire connaissance avec les Zeus, on a discuté, on a rigolé… Ils nous ont défiés pour s’assurer qu’ils laissaient le BDE entre de bonnes mains et on espère que toutes les autres soirées se passeront aussi bien. En tout cas, ils ont été très bienveillants avec nous, nous ont donné de bons conseils et on a pu discuter avec eux de nos idées pour l’année prochaine.

Combien êtes-vous ?

On est 13 : 11 filles et 2 garçons, majoritairement en option COM, mais aussi un peu en option INO. On ne se connaissait pas tous au départ, ce sont plusieurs groupes que nous avons regroupé ensemble pour former la liste : on s’est tous bien entendu, donc ça collait parfaitement !

Quel est votre meilleur atout ?

Je pense que nos atouts sont notre motivation, nos personnalités festives et surtout notre frustration de ne pas avoir eu une vraie vie étudiante cette année. On veut faire un maximum de choses et surtout, on ne veut pas revivre ça !

La soirée du jeudi (consacré aux soirées étudiantes), elle sera comment ?

On vous prévoit des soirées endiablées ! On compte bien s’assurer que les étudiants en INFOCOM ne s’ennuient pas et qu’ils aient la possibilité d’avoir la meilleure expérience étudiante possible.

Si vous deviez décrire la présidente, elle serait comment ?

Avare, envieuse, très paresseuse, gourmande, orgueilleuse, cholérique et bien sûr luxurieuse. Mais  surtout très motivée, c’est une expérience que je voulais vivre avant même d’intégrer l’IUT donc je compte donner un maximum.

Votre première réalisation, quelle sera-t-elle ?

Ahhh on ne peut pas tout dévoiler sinon ce n’est pas drôle, on vous garde la surprise !

Ricard ou bière ?

À part Lorie, je pense qu’on part tous sur une bière.

Un mot pour tout résumer ?

Endiablé ! On vous attend pour venir pécher à nos côtés !

N'hésitez pas à partager ou à nous suivre sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.