PLUS, l’association de l’IUT Paul Sabatier qui vient en aide aux étudiants

En ces temps de crise, impossible de ne pas penser à ceux qui subissent le plus fortement les conséquences de toutes ces mesures : les professionnels du tourisme, de la restauration, de la culture mais surtout, les étudiants.

Car nous avons beau avoir été médiatisés avec le #etudiantsfantomes en janvier, il n’empêche que le soufflé est plus que retombé. Oubliés du Gouvernement qui proclame pourtant haut et fort que « l’éducation est indispensable en tous points », nous attendons toujours que des mesures importantes soient prises en ce sens.

Alors, pour pallier à cette détresse aussi bien psychologique que financière chez les étudiants, les initiatives n’arrêtent pas de croître pour permettre à la jeunesse, ou plus largement au sacro-saint « avenir de la France » de (sur)vivre. Parmi elles, la toute nouvelle association PLUS, créée début 2021 par quatre étudiants de première année de DUT Information-Communication à l’IUT de Toulouse.

D’un projet de cours à l’origine, Lou, Léna, Clémence et Léo (les quatre fondateurs) en ont fait une initiative engagée. Pour cela, ils ont pu compter sur le soutien de leurs professeurs, qui ont malheureusement constaté les conséquences de la crise sanitaire sur leurs étudiants respectifs : décrochage scolaire, absentéisme, difficultés financières, déprimes… Ils n’ont pas hésité à soutenir l’équipe de PLUS dans ce projet, pour leur permettre de se développer le plus rapidement possible afin de répondre aux besoins des étudiants quasi immédiatement. 

D’ailleurs, PLUS a déjà sorti le grand jeu pour une première collecte alimentaire en mars et une seconde (finalement annulée) en avril. En partenariat avec l’association La Roulotte Solidaire, le quatuor à la tête du projet s’est occupé de tout : démarcher les supermarchés, distribuer les tracts le jour J et surtout, récupérer les dons. « On ne pensait pas les gens seraient aussi généreux ; la plupart des donateurs donnaient parce qu’ils avaient eux aussi connu des années étudiantes difficiles et ils étaient bien placés pour connaître notre situation actuelle » affirme Léna.

Au final, ce sont pas moins de 11 caddies et 5 poches (tous remplis à ras) bord qu’a récolté l’équipe de PLUS en seulement quelques heures. « On a du annuler la collecte pour l’après-midi, tant les dons étaient nombreux » déclare Clémence. Et ce n’est pas tout : si cette année les fondateurs ont misé sur une aide directe et concrète en répondant aux besoins alimentaires et hygiéniques des étudiants, les actions prévues dès la rentrée prochaine ne manquent pas.

« On a eu l’idée de l’association au moment où les restrictions sanitaires étaient les plus dures, donc a tout prévu en visio » reconnaît Lou. Et entre les jeux en ligne, cours de cuisine connectés ou encore conseils sur l’orientation, l’équipe de PLUS a déjà réfléchi à un programme complet pour agir comme un véritable soutien pour chaque étudiant. 

Une initiative par et pour les étudiants donc, qui montre une fois de plus ce très bel élan de solidarité envers les étudiants que l’on depuis quelques temps. Car si les étudiants sont les grands oubliés de cette crise, il est primordial de noter qu’elle a déclenché une vague d’engagement dans cette génération Z. Une vague d’espoir, d’optimisme, de solidarité engendrée par la promesse d’un avenir meilleur qui les pousse ensemble, à s’engager pour les autres et plus largement, pour le monde de demain.

N'hésitez pas à partager ou à nous suivre sur les réseaux !