D’étudiante à écrivaine : le parcours de Morgane Turpin

Stendhal disait « la vocation, c’est avoir pour métier sa passion ». Mais alors, comment allier travail et passion ? Quel chemin emprunter ? Morgane Turpin, jeune écrivaine de 22 ans, nous raconte son parcours.

Après un bac littéraire, Morgane s’est tournée vers une Licence LEA. Élève studieuse, elle ne s’attendait pas à ce que ses études supérieures prennent cette tournure… « Je ne vivais littéralement que pour les études jusqu’à mon entrée à la fac. » Mais au fil du temps, l’écrivaine s’est rendu compte que cela ne lui correspondait pas. En plus de cela, elle devait faire face à des résultats qui n’étaient pas à la hauteur de ses espérances, ce qui a impacté sa santé mentale.

« Ces déceptions à répétition ont nui à mon moral, et mon envie de m’investir dans les cours en a pâti également. »

La réunionnaise, installée à Toulouse depuis 2017, a alors connu une longue période de remise en question. Période pendant laquelle elle se demandait comment elle pouvait envisager son futur professionnel. Tant de questions, d’angoisses, de doutes qui ont complètement changé sa vision sur la réussite professionnelle. « J’ai réalisé que les parcours que l’on me proposait allaient aboutir à un métier qui ne me plairait pas ». Sa vie devait changer, quitte à sortir du parcours classique et d’en étonner plus d’un. Morgane s’est alors tournée vers sa plus grande passion, l’écriture. « Je me suis dit qu’il était temps que je prenne en main mon avenir, quitte à choisir une voie peu conventionnelle et certainement plus difficile. »

Depuis, la jeune écrivaine a publié deux livres en autoédition. Le premier, À l’aube d’un Espoir est sorti le 12 juin 2020 et ce n’est que cinq mois plus tard que son second livre, Au croisement de minuit, est paru. Vous pouvez les retrouvez tous les deux sur Amazon. Mais ce n’est pas tout ! Le 16 octobre prochain, le premier tome de son troisième roman, dont on connaît déjà le tire, Recovery, sortira.

Un parcours remarquable d’autant plus qu’elle doit tout gérer seule. C’est bien là le caractère particulier de l’autoédition. Généralement, les auteurs sont aidés par des maisons d’éditions pour la publication et l’édition elle-même de leurs œuvres. Ici, c’est toute seule que Morgane a décidé de travailler. De l’écriture à l’arrivée du livre sur les plateformes d’Amazon, en passant par les charges administratives, les longues discussions avec son illustrateur ou encore trouver le parfait imprimeur, le chemin est long.

« Si jamais il y a un problème au niveau de l’administration, de la légalité, de l’édition du livre ou du livre en lui-même, tout me retombera dessus. Je dois faire attention à ce que je fais. »

Néanmoins, la motivation de Morgane grandit de jour en jour. Viser le succès national voire mondial ne lui fait pas peur. Son objectif ? Vivre de l’écriture pour le restant de ses jours. Et c’est sans compter sur le soutien de ses proches qui représentent un véritable pilier pour la jeune femme.

Quand on lui demande si elle pense reprendre ses études un jour, sa réponse est claire : « Ce n’est pas dans mes projets. Le système scolaire ne me plaît pas et ne me convient pas ».  

Morgane a trouvé sa voie et veut la suivre coûte que coûte. Un conseil qu’elle veut d’ailleurs donner à ceux qui n’oseraient pas se lancer. « Même si les gens vous diront que c’est difficile, même si certains vous jugeront pour vos choix et ne vous prendront pas au sérieux, c’est la voix de votre cœur qu’il faut écouter, pas celle des autres. Faites le métier qui vous plaît, et vous n’aurez aucun regret. Mieux, vous serez heureux. Et le bonheur en vaut la peine. »

Pour suivre ses actualités : @momo_lunee sur Instagram ou sur son site internet www.momo-lune.com ou encore sur son profil Amazon Momo- Lune.

N'hésitez pas à partager ou à nous suivre sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.