BUT ! Et on ne parle pas de foot !

Le BUT (Bachelor Universitaire Technologique) est un diplôme préparé sur 3 ans en IUT (Institut Universitaire Technologique). Il prend la place de son prédécesseur le DUT (Diplôme Universitaire Technologique).

La promotion 2020/2022 sera donc la dernière à être titulaire d’un DUT car le BUT a été mis en place à la rentrée de septembre 2021. C’est un gros changement, entre la Covid, les directives un peu floues du BUT et le changement entre le BUT et le DUT, mais en quoi cette réforme parait-elle meilleure ?

Le DUT était un diplôme préparé sur 2 ans, la particularité du BUT est que celui-ci est à préparer sur 3 ans. Se composant de 6 semestres au lieu de 4, il conserve cependant le même taux horaire que lorsque celui-ci était encore un DUT. Ce changement permet donc d’espacer les heures de cours et d’ajouter des semaines de stages en fin de cursus.

La première année est composée de deux semaines de stage lors du deuxième semestre qui nous permettent l’observation d’un métier de notre choix, dans la lignée de notre filière. Lors de notre deuxième année, nous avons la chance d’avoir deux mois de stage, tandis que la dernière année est en alternance avec l’entreprise de notre choix. Chaque stage est praticable dans la région de notre choix en France mais il est également possible de l’effectuer à l’étranger ! Le BUT offre la possibilité de voyager et de découvrir d’autres cultures, tout en travaillant et apprenant, rien de mieux !

Mais alors qu’est-ce que le BUT nous offre-t-il de plus ? Les stages ne sont pas la seule modification, de quoi est-il donc réellement composé ?

Tout comme son ancien modèle, le BUT se compose de cours magistraux (CM), de travaux dirigés (TD) et de travaux pratiques (TP). L’ensemble de ces cours permettent de mettre en pratique les connaissances évoquées pendant les cours magistraux. Les cours étant assez étalés sur le temps, nous avons beaucoup de temps libre et plus d’autonomie pour travailler au mieux nos projets.

Les situations d’apprentissages et d’évaluations (SAE) sont une autre nouveauté, puisqu’il s’agit de projets à rendre qui réunissent plusieurs matières et permettent de mettre en application tout ce que nous avons appris, ainsi que d’acquérir des compétences disciplinaires. Chaque BUT à ses propres SAE en fonction du programme de la formation.

Certains BUT, nous permettent même de participer à des challenges comme celui de l’Éloquence, auquel nous pouvons participer en première année de BUT Information Communication à l’IUT Paul Sabatier.

En tant qu’étudiante en première année de BUT information-communication-parcours numérique des organisations depuis la rentrée 2021, j’ai la chance de pouvoir apprendre à mener une enquête auprès de professionnels, de mener des interviews, puis de retranscrire ces informations. J’ai également eu l’occasion de faire des montages vidéo pour créer des « mashups » pour un cinéma, ou encore des flyers pour promouvoir des évènements. Tous ces projets nous permettent de nous projeter dans des circonstances réelles et permettent, à mon sens, une meilleure insertion professionnelle dans l’avenir.

Le BUT comporte de nombreux avantages ! C’est un diplôme moins théorique qu’une licence alors que le nombre d’années d’étude est le même. Nous touchons à différents outils pour le montage vidéo, notamment la suite Adobe. Ces éléments sont plus intéressants qu’un simple cours théorique en amphithéâtre.

Le BUT permet d’effectuer de nombreux stages, ce qui peut permettre de très beaux projets. Je m’imagine parcourant un pays Européen, ou anglophone afin de perfectionner mon anglais dans le cadre de mes études tout en apprenant les bases d’un métier avec une culture différente. Pourquoi pas essayer ceci lors de ma dernière année ?

N'hésitez pas à partager ou à nous suivre sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.