5 séries pour décompresser pendant les révisions des partiels

S’il ne reste plus qu’un mois avant les vacances de Noël et la fin d’année, la fin du 1er semestre de l’année 2020-2021 arrive à grand pas et les premières épreuves commencent déjà à s’enchaîner.

Dans cette période tant redoutée de rendus de dossiers, d’oraux en tout genre et de partiels, certain-es préféreront s’y mettre au dernier moment tandis que d’autres ne se consacreront qu’à la révision de leurs cours, croulant sous les fiches de révisions. Ainsi, pour mettre de l’eau dans le vin de chacun-e, nous vous proposons cette semaine un entre-deux avec une liste de séries qui vous permettront de décompresser tout en ayant l’impression de réviser vos cours de sciences humaines et sociales !

3%

Peut-être un peu moins connue que Black Mirror, 3% met en avant une société dystopique divisée entre deux classes :  l’autre rive (les 3% de la population réussissant à passer le Processus, une série d’épreuves l’année de leurs 20 ans) ayant accès aux dernières technologies et satisfaisant leurs besoins, et le continent, obligés de survivre dans la précarité.

Bien évidemment, on retrouve dans cette série des problématiques faisant écho à celles soulevées par beaucoup de chercheur-euses en sciences humaines et sociales comme Bourdieu, Hoggart, Williams ou encore Thompson avec la lutte des classes, les cultural studies ou encore les leaders d’opinion.

100 Humans

Que serait un article sur les séries traitant des sciences humaines et sociales sans 100 Humans ? Abordée dans un article l’année dernière, cette série est une série documentaire d’enquêtes sociologiques.

Si l’émission dispose de défaut, comme nous l’avons souligné dans notre « bingo » pour les pros de méthodologie de sciences humaines et sociales, elle a le mérite de rendre plus accessible et visualiser plus facilement les expériences sociales abordées en cours. On y retrouve également des interventions de chercheur-euses dans les domaines de recherche concernés (neurosciences, droit, gender studies, sociolinguistique et sciences cognitives), afin d’avoir un œil expert sur les enquêtes menées.

À suivre

Diffusée à partir de 2018, À suivre est une série documentaire d’enquête sur la société et la culture qui compte 20 épisodes de 20 minutes. Au programme, divers sujets culturels et sociétaux comme le phénomène d’ASMR, la reconnaissance des personnes intersexes, les fakes news ou encore la guerre des trottinettes.

Traitant de sujets divers et variés, la série vous permettra de décompresser de vos fiches de révisions tout en alimentant vos réflexions pour les dissertations et plans composés qui peuvent vous êtres proposés et ça, ça n’a pas de prix !

En bref

Jamais 2 sans 3, En bref est une série documentaire qui regroupe 30 épisodes de 20 minutes traitant de divers sujets scientifiques : progrès de la science et pandémie, politiquement correct, astrologie ou encore inégalités de richesses entre les Noirs et les Blancs. Cette série est d’ailleurs déclinée en 4 autres pans : le cerveau en bref, le coronavirus en bref, le vote en bref et enfin le sexe en bref.

Alors oui, la série ne traite pas que de sciences humaines et sociales, je vous l’accorde. Cependant, la variété des sujets, souvent en lien avec l’actualité, permet de se déconnecter des problématiques abordées en cours, d’élargir sa culture générale mais est également très facile à regarder de par son format réduit.

The Circle

Nous vous en parlions l’année dernière, The Circle est une émission mettant en scène une dizaine de participant-es qui n’échangeront que par l’intermédiaire d’un réseau social, « The Circle », jusqu’à la fin de l’émission et dont l’objectif sera d’être le-a plus populaire.

Entre stratagème digne de toute téléréalité et aventure « humaine », The Circle questionne le comportement des individus sur les réseaux sociaux : faut-il être soi-même pour être apprécié ? Quelle image de nous-même souhaite-t-on partager à travers les médias que nous diffusons ?

Bien évidemment, dès lors qu’une série ou un film relate l’histoire d’un ou plusieurs individus dans une société ou dans un milieu, il y aura des mécaniques pouvant être directement rattachées aux sciences humaines et sociales. Toutefois, ces séries ont l’avantage d’être, pour la plupart, dans des formats assez courts et de mettre en évidence directement des phénomènes sociaux parfois évoqués et liés aux enseignements dispensés en Information et Communication (et ainsi vous donner bonne conscience de procrastiner dans vos révisions).

N'hésitez pas à partager ou à nous suivre sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.